Egalité femmes-hommes, des avancées

Les député-e-s ont adopté en première lecture le projet de loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes, la majorité parlementaire se prononçant massivement pour et l’opposition s’abstenant : 359 député-e-s pour, 24 contre, 161 abstentions.

Ce texte comprend de nombreuses avancées pour les droits des femmes notamment la lutte contre les violences, l’amélioration de l’accès aux postes à responsabilité, le renforcement des sanctions pour le non-respect de la parité ou encore la lutte contre la précarité dont le temps partiel subi est l’une des composantes.

Plus de 20 ans après la loi de 1983 d’Yvette Roudy sur la reconnaissance de l’égalité professionnelle, le texte vise aussi à renforcer les moyens d’actions pour parvenir à une égalité effective, à l’heure où l’écart salarial entre les hommes et les femmes est encore de 27% dans le privé et le semi-public.

Enfin, le projet comporte des dispositions visant à favoriser l’articulation entre vie professionnelle et vie personnelle, en étendant certaines protections aux hommes et en les impliquant davantage. En 2013, l’INSEE indique, en effet, que seuls 12% des pères ont en effet modifié leur temps d’activité au-delà de leur congé de paternité.

En tant que salarié-e-s, collaborateur-rice-s d’élu-e-s, ces dispositions nous concernent et auront des effets sur nos droits.

Tout comme les collaboratrices, les collaborateurs seront à présent protégés contre le risque de licenciement lié à la naissance de leur enfant et pourront obtenir des absences pour être présents lors des examens prénataux.

Concernant le congé parental, pour un premier enfant, 6 mois s’ajouteront aux 6 mois actuels, à condition que le congé soit pris par le 2ème parent. Pour le 2ème enfant et les suivants, la durée du congé ne change pas et reste de trois ans mais six mois sur les 36 mois devront être pris par le 2ème parent. En vue de préparer le retour à l’emploi, le texte prévoit également un entretien avec l’employeur afin de faire le point.

Au CCAP, nous nous réjouissons de l’adoption d’un texte qui comporte de réelles améliorations et correspond à des principes que nous portons déjà au sein de l’association. L’assemblée générale a ainsi adopté de nouveaux statuts qui fixent ou promeuvent une organisation paritaire à la présidence, au bureau, au conseil d’administration et les pôles.

Le pôle Égalité et diversité est particulièrement mobilisé sur cette thématique et réfléchit à de nouvelles initiatives qui valoriseraient l’égalité entre les femmes et les hommes à l’Assemblée. Si ces questions vous intéressent, que vous souhaitez vous investir ou simplement débattre, vous pouvez contacter le pôle Égalité et diversité du CCAP à l’adresse suivante : ccap.assemblee.nationale@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *